mardi 13 septembre 2016

Bravo les JO

Je suis sincèrement heureux que pendant les JO de Rio, la misère, la guerre, et la famine aient fait une gentille pause pour nous permettre de voir de braves athlètes pleurer et/ou sucer des médailles au dessous des favelas.
Bravo à tous !
Et sinon, accessoirement, je chie sur cette humanité, sa politique de merde, son racisme chronique, sa propension à la destruction de la planète et sur sa religion de mes boules, dont je n'ai rien à carrer, mais c'est normal, c'est des boules.
Voilà voilà...Et sinon, vous, ça va ?

jeudi 14 juillet 2016

Bobos courants

Voir sa fille faire une chute d'un mètre, s'étaler comme une crèpe sur le ventre en s'explosant la cheville au passage.
La voir faire comme si de rien n'était car elle est tombée devant les cousins mais savoir qu'elle a très très mal.
Lui proposer d'aller discuter ensemble, un peu plus loin, pour rentrer dans son jeu et lui permettre de sortir quelques larmes discrètes.
Ah si tu savais combien je t'aime ma petite guerrière...

mercredi 6 juillet 2016

Goldo à nouveau

Allez encore un petit Goldorak.
Avec feutres graphi-it prêtés par ma Dulcinée qui avait raison : j'ai pas réussi en 30mn mais 42 pour celui-ci. Pourquoi les femmes ont-elles tout le temps raison ???

mardi 5 juillet 2016

Erreur Fatale

Aujourd'hui je me sens mal car j'ai failli...

Pourtant tant de jours à arpenter le droit chemin,
Sans un faux pas, dans le respect du prochain.
Si souvent dans le vrai et dans le bon que cette erreur m'irrite
Mais, ma foi, j'avoue, tout s'est passé trop vite :


Une assiette Merguez-Frites me héla à la Cantoche,
Comme le Picon-bière appelle son Popoche.
Alors il est évident qu'une Harissa maison ou une sauce algérienne,
Avec du bon pain frais, aurait promis à son Roi une Reine
Mais on n'est pas dans une jolie comptine,
L’histoire se passe dans une triste cantine.
La vieille merguez pochée éructait son huile à mon arrivée,
Le pain précuit prévoyait dans la minute de décéder,
Et les frites mirent trois plombes à re-dorer leur blason,
Dans un conglomérat sordide de purée maison.

Alors oui, j'avoue, j'aurais du prendre poisson légumes,
Comme chaque jour qui passe j'en fais coutume.
Mais aujourd'hui j'ai failli,
Tant je voulais que mon repas soit frit.
Pourrais-je me regarder dans le miroir, lors d'une fin heureuse
Quand ce Brouillard-Graillon aura quitté mon Aura-dipeuse ?

Dans l'attente, et pour terminer cette triste fable,
Je noierai mon chagrin dans le sirop d'érable....
....Z'auriez pas un pancake ou deux, Msieurs Dames ???

Par Fab le poêêêête môôdit,
Auteur de sa biographie initiatique "La voie du Phacochère"

vendredi 17 juin 2016

Conseil Sexo-bouddhiste du jour

Comme disait mon ami le Yogi Tahrfolk :

"Si la médecine t’attribue un Micro-pénis,
Hâte toi de trouver une très bonne Chanteuse"

Par Fab le Yogi-poête môôôôôdit
Auteur du Grimoire Zen "Avantages et Difficultés d'une lévitation post-cassoulet"

dimanche 22 mai 2016

Concert le 21 mai 2016 au profit des Dragons du coeur de st Georges d'orques


Concert à St Georges d'Orques Hier soir bien sympa

Merci à l'association Les dragons du coeur de St Georges d'Orques - 34680, pour leur organisation, gestion de la sono sans faille, et aux petits soins avec nous pour ce moment musical au profit de leur association.
Merci à Didier pour le duo et tes conseils avisés
Merci aux amis et famille venus nous voir.
Et merci à Nathalie et Frederic pour les photos et vidéo !
Toujours un bon moment de partage.


Et commentaire chaleureux de l'ingénieur son de l'évènement de Maxime Soto à Delorean34 :

"Voilà un groupe qui a un bel avenir devant lui.
Un groupe simple mais efficace.
Souriant, pro, et agréable à écouter bref si vous voulez passer un bon moment faites appel à eu sans aucune hésitation.
Encore merci pour votre concert surtout ne changez rien"

Ci dessous 2 extraits du spectacle et un test son pendant les balances pour le Duo Mag et Didier

Extrait Move by yourself


Extrait Fortunate son



Test Balances pour le duo avec Didier

p






jeudi 5 mai 2016

Super Pouvoir

Je crois que j'ai quelque chose de plus que les autre, c'est évident...
Un peu comme un super pouvoir.
Pendant longtemps j'ai évité de me poser la question.
La vérité était pourtant là sous mes yeux, qui attendait juste que je regarde dans sa direction.

Peut-être qu’intérieurement, je m'en doutais.
Mais maintenant je SAIS...

En fait, je crois que j'ai LA capacité d'attirer les connards.

Ça va du donneur de prospectus qui me casse l'anus, à la pochtronne du bar qui va me raconter sa vie en version St Emilion non sous-titrée, en passant par le clodo du parcmètre qui veut que je lui "enfile" sa pièce.
Bref, je ne sais pas pourquoi, mais ils viennent tous à moi, tels des croyants devant le prophète, tels des skieurs devant une raclette.

J'ai même fait le test aujourd'hui en passant loin du nouveau Burger King.
La donneuse de prospectus, devant une foule passante, a traversé la rue tout sourire, rien que pour me filer sa putain de Pub triple Cheese.
Peut être qu'en matant mon profil, elle a dû se dire que j'avais le bon, ou le rond...
Toujours est-il que chez moi c'est une science exacte.

Ces Maîtres casses-couilles arriveraient donc à capter d'éventuels signaux de ma bienveillance blasée devant leurs propres raclures de bidets ? Possible.
Peut-être, par quelque chimie ou phéromone, captent-ils mon fond acidulé et trop sucré version tarte au citron meringué ?
Que je me cache derrière mes verres teintés, ils sont là.
Que je me la joue nerveusement karatéka en phase terminale de Tourista, ils sont là.
Ils accourent, ils viennent, me tiennent la jambe, et le reste.

Mais finalement, quoi?

Je vais revenir avec 2 marques pages, 3 pubs, et une perte de temps...

Finalement ?

Ben c'est pas si cher payé pour les avoir écouté, ceux qui se font chier à distribuer leurs conneries toute la journée, ceux que personne n'écoute, et ceux qui puent du bec.
Allez, tant que ça prend pas trois plombes, c'est bon, dis moi tout...et ramène le ton triple Cheese...

Par Fab, le poète môôôôdit,
Extrait de son Best seller "La vie plutôt souple de Mozzarella Fitzgerald"

mercredi 20 avril 2016

A beurre ? Non à bas beurre !

Ça y est !
Je me suis enfin acheté ma première "Crème".
Il fallait dans l'urgence ralentir l'effet des macro-sillons, qui rayent indéniablement ma gueule de vinyle au fil du temps.
Ben j'ai peut être mal choisi, mais chuis déçu...Nibéa m'a vendu du rêve.
Elle est bio, ne sent rien, et c'est plutôt gras de pâton.
Je me suis donc tartiné le groin façon filet mignon et sa béchamel avant de m'endormir en collant à l'oreiller, devenu lui même translucide sous l'effet des lipides.
Putain...Moi qui comptait me beurrer la gueule pour mes 40 ans, je voyais ça plus festif...
Finalement, je vais en rester à la viande et à la bière, mon ultime secret de gaieté !


mardi 19 avril 2016

ça sent le roussi au cumin

Déclencher l'alarme incendie en se faisant cuire des merguez en solitaire : Fait !
Je les aime bien grillées, ok ?
Et quand je dis que j'ai arrêté de fumer, c'est vrai...
 

lundi 11 avril 2016

La complainte de la Wakanwall Solitude

Il est des moments Rock'n Roll, et il est des moments de solitude.
On peut dire qu' à la salle Georges Brassens de Lunel le samedi 09 avril, et ben c'était les deux.
Presta prévue pour 15h30 avec nécessité d'arriver 1h avant car les groupes vont s'enchainer sous les acclamations d'un public en transe.

La salle impressionnante une fois bourrée de monde comme visible en photo 1, a mis une certaine pression à l'ensemble du groupe, d'aucuns faisaient de l'huile...
Nous arrivons donc à 14h30 prêts à montrer à la foule de quoi DeLorean est capable.
Notre sympathique hôte Michel nous accueille avec le sourire, l'ambiance va être bonne c'est déjà ça.
Les sièges version cinéma ont laissé place à 8 grandes tables de 8, soit un potentiel de 64 personnes exploité par 2 pelés et 0 tondu.
On est censé passer en 3ème position. Le premier groupe s'est désisté, le second attend son bassiste...Bon ben les gars pas le temps de boire une mousse...c'est à nous, faut y aller !!!

Je modifie la batterie fournie par l'organisateur en mode gaucher, et j'ajoute ma caisse claire et mes cymbales, j'oublie de déplacer le micro de la caisse claire, resté à droite.
La pédale de Charleston a du jeu, elle m'a l'air bizarrement installée, je me dis que ça doit venir du modèle, probablement.....

Comme visible en photo 2 ma chère et tendre chanteuse va devoir se lancer et crier son énergie pour les fantômes de Lunel et Maître Deguin en personne, ça va être dur pour elle.
De mon côté les spots en pleine poire me procurent une séance de bronzage gratos et une probable cécité à venir, mais ne voyant ni le public ni son absence, c’est pas si mal. Et puis, je suis venu pour me faire plaisir, donc peu m'importe.
On attaque par "I heard trough the Grapevine" Version Creedance, notre morceau fétiche de démarrage, qui nous met en confiance. On envoie le patate et ça sonne plutôt bien.
On enchaine sur le 2ème titre "Mr Jones" des Counting Crows, morceau bien speed à la batterie.
Et là, cette fameuse pédale de Charley qui attirait mon attention tout à l'heure, décide de se barrer tranquillement de sous mon pied.
Putain...cette pédale n'était pas bizarrement installée, elle n'était pas fixée du tout cette merde...l'horreur...J'enchaine quand même sans mon pied droit, mon jeu est amoindri mais je maintiens le tempo, ça passe...
Je fixe le charley correctement à la fin du titre et on enchaine encore :
Creep de Radio Head où une corde se desserre sur la guitare de JC.
You know I'm no good d'Amy winehouse que Yannick peine à lancer avec sa basse.
Et ensuite Move by yourself de Donavon Frankenreiter, Dock of the Bay d'Otis Redding et on termine avec un bonus : Rythm is love de Keziah Jones, tout ça tourne plutôt bien.
Et terminé pour aujourd'hui. On est applaudi par les 10 personnes présentes, on récupère notre matos, et on se rue vers la buvette, histoire d'étancher nos soifs et apaiser mon coup de soleil version auto-bronzant et carotène niveau 25.

A peine sortie, Magali se fait alpaguer par un organisateur de St Just qui nous propose de passer pour la fête de la musique et nous parle de cachet, mais pas d’aspirine.
On se fait une autre connaissance d'un collectif de musicos et d’événementiel qui nous invite à déposer notre affiche sur leur site.
Michel évoque pour nous un futur passage dans un Bar, à organiser dès que possible.
Notre passage aura donc été quand même audible.
Enfin, on se pose pour boire nos binouzes en écoutant les autres groupes. Toujours peu de spectateurs mais bon c'était bien sympa.

A aujourd'hui, c'est la plus mauvaise prestation qu'il nous ait été donné de faire, mais :
- Le fait d'improviser sur du matos instable nous oblige à donner le max et je jure devant le Dieu PERKU que je serrerai à mort la vis du charley la prochaine fois.
- On a agrandi notre cercle de contacts tout en dégotant une prochaine date. 
- Public ou pas, l'essentiel est de rester pro, et de s'éclater sur scène.
Et si on ne joue que pour le Barman, ben ma foi, qu'il prenne son pied et on lui en donnera pour ses binouzes, dont une tournée offerte.

Je crois que j'adore ces moments, qu'ils soient réussis, ou moins, en tout cas, on fait de la Zic, on s'amuse...c'est ça le Rock !   Photos à suivre







Allez un peu de Toshop, ça faisait longtemps !



mardi 23 février 2016

Carte blanche remplie à Saint-Drézéry


Copie de l'Article Midi-Libre :
DeLorean est dans la place ! Tout Baigne !


Une soirée pop rock jazz réussie

Les absents ont eu tort, comme toujours.
Et la soirée organisée, samedi 13 février, par l'association Arts & zik fut excellente, comme toujours. Un public clairsemé mais enthousiasmé par la qualité des musiciens.

Le groupe Shalita and the visitors a ''inauguré'' la scène pour cette soirée Carte blanche. Moyenne d'âge : 18 ans pour ce groupe pop rock, avec Mathieu au clavier et à la basse, Antoine à la batterie, Florent à la guitare et Shalita au chant, qui ont régalé le public avec une dizaine de titre.

 Le groupe suivant à monter sur scène fut l'atelier jazz de Prades-le-Lez, avec Jean-Rémi au saxophone, Alain au piano, Pierre à la guitare, Alexis à la batterie et Greg à la basse, pour une demi-douzaine de standards du jazz, dont « Blue moon », « Spanish song »…

Pour suivre, le groupe DeLorean - en hommage à la voiture du film « Retour vers le futur » -, formé il y a un an et demi, avec Jean-Charles à la guitare, Yannick à la basse, Fabrice à la batterie et Magali au chant, qui a joué des reprises de Lenny Kravitz, Bob Marley, Amy Winehouse… DeLorean a été très applaudi avant de laisser la place au dernier groupe.

La classe d'ensemble de Prades-le-Lez, avec Paul à la batterie, Jean-Charles à la basse, Jérémy à la guitare et Greg à la guitare. Là aussi, des classiques du rock et de la pop : Stevie Wonder, David Bowie… Greg Solinas, le professeur, était satisfait de la soirée : « Ils m'ont épuisé ! » déclarait-il, parlant de ses élèves, avec un grand sourire. Le public, lui, attend la prochaine soirée d'Arts & zik avec impatience.

L'article original de Corinne Laroche correspondante Midi-Libre : ICI

 

 

111


dimanche 14 février 2016

Waaaakannwalll

Super moment hier soir à Saint Drezery pour une scène ouverte.
5 morceaux prévus, on en a fait 7 et on a donné tout ce qu'on avait !
Merci à Jérome pour la photo, et un grave merci à Magali au chant, Jean-Charles à la guitare et  Yannick à la basse, vous avez tous assuré ! Vivement la prochaine pour DeLorean !


Lien midi libre :
Cliquer ici

vendredi 5 février 2016

Pool !

Aujourd'hui je vais me baigner à la piscine avec mon pull.
Je pourrais me la jouer "Sauvez Woolite"

mardi 5 janvier 2016

Chastété

On peut faire l'amour sur de la bonne musique.
Mais on peut aussi faire excès d'amour sur un son de malade !
....Gang-Bang & Olufsen....
Extrait de mon dernier recueil : "Chaste and Furious 7"